Marché agricole

Marché agricole

L’agriculture Ă  Sainte-Marie

L’agriculture samaritaine se caractĂ©rise par le dĂ©veloppement de deux formes d’activitĂ©. D’une part, les grandes plantations de bananes et de cannes Ă  sucre et, d’autre part, les jardins “crĂ©oles” ou jardins de rĂ©sistance. Ces derniers sont basĂ©s sur le concept de l’agriculture de petite Ă©chelle bioĂ©conomique et agroĂ©cologique (APEBA). Un concept nouveau porteur d’alternatives pour la modernisation du systĂšme agricole et alimentaire.

Ces exploitations agricoles de petites échelles maintiennent les liens intergénérationnels à travers la transmission de savoirs faire locaux ancestraux. Elles préservent la diversité alimentaire en contribuant à la conservation de la biodiversité et participent ainsi à la sécurité alimentaire de la population.

Cette forme d’agriculture vient en rĂ©ponse aux consommateurs soucieux en matiĂšre de qualitĂ©, de proximitĂ©, de sĂ©curitĂ©, de diversitĂ© alimentaire et de prĂ©servation de l’environnement.

Le marché agricole Nord Atlantique (MANA)

Association loi 1901, le MANA a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 2000. Il s’agit d’un marchĂ© agricole qui se singularise par le principe de la caisse commune pour la vente des produits agricoles. DĂšs leur livraison sur site, les produits des agriculteurs sont pesĂ©s puis mis en commun sur les Ă©tals. A la fin du marchĂ©, chaque exploitant est rĂ©munĂ©rĂ© au prorata des ventes et de sa production livrĂ©e. 

Chaque samedi matin, les agriculteurs se retrouvent de 5 heures Ă  13 heures Ă  la place FĂ©lix Lorne Ă  quelques mĂštres de l’ilet Sainte-Marie et de son tombolo.

Le MANA rĂ©unit des acteurs Ă©conomiques du Nord Atlantique autour d’activitĂ©s mettant en valeur la production locale.  

De nos jours , le MANA totalise 19 adhĂ©rents qui constituent le cƓur de l’activitĂ©, auxquels sont venus s’ajouter des agro transformateurs avec le jus de canne, les thĂ©s, le miel, les plantes mĂ©dicinales, les pĂątisseries d’antan, les artisans vanniers ainsi que des pĂ©piniĂ©ristes.

Une coopĂ©rative d’Ă©leveurs est Ă©galement prĂ©sente. De son camion, elle propose Ă  la vente ses volailles, mais aussi ses pĂątĂ©s, boudins jusqu’aux viandes prĂȘtes Ă  cuire. En reconnaissance de son implication dans le dĂ©veloppement d’une agriculture de qualitĂ©, l’association s’est vu dĂ©cerner des services de l’État, l’agrĂ©ment agroĂ©cologie.