Marché agricole

Marché agricole

L’agriculture à Sainte-Marie

L’agriculture samaritaine se caractérise par le développement de deux formes d’activité. D’une part, les grandes plantations de bananes et de cannes à sucre et, d’autre part, les jardins “créoles” ou jardins de résistance. Ces derniers sont basés sur le concept de l’agriculture de petite échelle bioéconomique et agroécologique (APEBA). Un concept nouveau porteur d’alternatives pour la modernisation du système agricole et alimentaire.

Ces exploitations agricoles de petites échelles maintiennent les liens intergénérationnels à travers la transmission de savoirs faire locaux ancestraux. Elles préservent la diversité alimentaire en contribuant à la conservation de la biodiversité et participent ainsi à la sécurité alimentaire de la population.

Cette forme d’agriculture vient en réponse aux consommateurs soucieux en matière de qualité, de proximité, de sécurité, de diversité alimentaire et de préservation de l’environnement.

Le marché agricole Nord Atlantique (MANA)

Association loi 1901, le MANA a été créé en 2000. Il s’agit d’un marché agricole qui se singularise par le principe de la caisse commune pour la vente des produits agricoles. Dès leur livraison sur site, les produits des agriculteurs sont pesés puis mis en commun sur les étals. A la fin du marché, chaque exploitant est rémunéré au prorata des ventes et de sa production livrée. 

Chaque samedi matin, les agriculteurs se retrouvent de 5 heures à 13 heures à la place Félix Lorne à quelques mètres de l’ilet Sainte-Marie et de son tombolo.

Le MANA réunit des acteurs économiques du Nord Atlantique autour d’activités mettant en valeur la production locale.  

De nos jours , le MANA totalise 19 adhérents qui constituent le cœur de l’activité, auxquels sont venus s’ajouter des agro transformateurs avec le jus de canne, les thés, le miel, les plantes médicinales, les pâtisseries d’antan, les artisans vanniers ainsi que des pépiniéristes.

Une coopérative d’éleveurs est également présente. De son camion, elle propose à la vente ses volailles, mais aussi ses pâtés, boudins jusqu’aux viandes prêtes à cuire. En reconnaissance de son implication dans le développement d’une agriculture de qualité, l’association s’est vu décerner des services de l’État, l’agrément agroécologie.